DE SANG ET DE FEU:



À l’orient tes songes, à ton ventre, le feu
Tes morsures ont des jeux dont le poison me ronge
Ah cette douleur qui sourit et s’allonge enfin
Je sens mieux à ta chevelure, l’ivoire et les embruns
À tes lèvres un vin plus mûr, je n’ai cessé d’y croire me dit

Que ton histoire, c’est de sang et de feu
Ta mémoire, le ciel et l’onde à tes yeux
Mon amour, mon ciel infini, comme une étoile à mes nuits
Anamour ou ciel infini, aux vents se mêlent nos mélodies

Dans ma chair, l’horizon c’est tes yeux
Une fleur à tes nerfs, est-ce la marque des dieux
Tu sais, ton rire il me parle d’hier où le soleil
Pleuvait mieux de l’or sous les paupières
Une opale à ton front, tu me regardes fière
Un violon arabesque, les cieux amers me disent

Que mon histoire, c’est de sang et de feu
Ta mémoire, le ciel et l’onde à tes yeux
Mon amour, mon ciel infini, comme une étoile à mes nuits
Un amour au ciel infini, aux vents se mêlent nos mélodies

Viens, ma belle, près du fleuve, amoureux
De la Lune qui se dévoile, sur son échine bleue
Viens, petite sœur, dans les ombres du soir
Dans la moiteur respirer les étoiles
Boire l’alcool des noces de l’onde et du feu
On a le temps de voir le soleil nous dire

Que notre histoire, c’est deux sangs et deux feux
Ta mémoire, le ciel et l’onde à tes yeux
Mon amour, mon ciel infini, comme une étoile à nos nuits
Un amour au ciel infini, aux vents se mêlent nos mélodies